AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sentences de Christos le Sage

Aller en bas 
AuteurMessage
Jeannod

avatar

Masculin Nombre de messages : 74
Age : 24
Localisation : Anjou ; Saumur
Charge dans l'Eglise : Croyant
Charge au sein de la Congrégation : Frère Concièrge
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Sentences de Christos le Sage   Mer 4 Mar 2009 - 2:16

Trufaldini a écrit:
Ce recueil de logia me fut apporté par un mien ami averroïste, Khereddine, dont les voyages en terre sainte lui donnait accès à une tradition Aristotélicienne pas totalement étouffée par l'averroïsme, mais différente, peut-être plus proche de l'Aristotélisme d'origine dont nous nous efforçons, au Saint Office, de retrouver les bases.

C'est pourquoi j'ai pris copie de ce recueil, en langue grecque, et l'ai tenu pour un document intéressant.

Son contenu est formé de 21 logia, 21 paroles de Christos dont on n'avait pas trace dans sa vita soumise par Samoht. Au début du texte, un cartouche nous indique que ces logia furent enseignées par Samoht lui-même, puis transmises de générations en générations, avant d'être couchées par écrit aux alentour des années 160. Ce qui nous pose la question de l'authenticité du texte.

1) - Les scribes ayant écrits ces logia furent-ils fidèles à ceux qu'ils avaient entendu?
2) - De génération en génération, n'y a t'il pas eu légère déformation, ou transformation de l'enseignement de Christos?
3) - A la base, est-ce vraiment Samoht qui les enseigna, et non un imposteur? - Pourquoi Samoht n'a t'il pas lui même écrit ces sentences sur parchemins s'il les connaissait? lui qui savait écrire, nous le savons.
4) - Enfin, le texte transmet par Khereddine est-il un vrai, tout simplement?

A ces questions, j'ai beaucoup réfléchis. Et j'ai trouvé quelques ébauches de réponse.

1) - Tout d'abord, je dirais que je fais confiance à Khereddine, un véritable ami, dont l'honneteté ne saurait être mise en doute. Et je ne crois pas non plus qu'un homme de sa culture ait lui-même put étre abusé.

2) - Ensuite, la transmition orale dans les sociétés archaïques et primitives, nous le savons aussi, était autrement plus fiable que la notre, dans notre société de l'écrit. Il paraît logique et normal qu'une communauté n'ayant comme moyen de transmition que la parole s'évertue à conserver son patrimoine par le biais d'un apprentissage oral mettant l'accent sur la musicalité de la phrase ainsi que sur son sens. Je crois donc que chez ces gens dont la culture était orale et la mémoire auditive, la transmition des textes se faisait assez fidèlement.

3) - Si ce n'était pas Samoht qui avait enseignés ces textes, alors qui serait-ce? dans le doute, je me bornerais à appeler notre auteur le pseudo-Samoht.

4) - S'il ne les a pas écrit, peut-être tout simplement n'en a t'il pas eu le temps. Nous pouvons lire à plusieur reprise, dans la vita de Christos, que Samoht est agé lorsqu'il écrit cette vita. Il regrette presque de ne pas avoir pris la plume plus tôt et nous promet en de divers endroit de revenir sur certains évênements, sur certains discours de Christos. Or, ceci nous prouve qu'il ne commença à écrire qu'agé quelque chose qu'il devait avoir souvent répété. En outre, nous n'avions jusqu'à présent pas retrouvé les autres textes promis par Samoht. J'ai pour ma part, choisi l'hypothèse selon laquelle il serait mort peu après sa vita de Christos, avant d'avoir eu le temps d'écrire d'autres textes. Ce sont donc les communautés qu'il cotoyait qui se sont chargé, après lui, de transmettre son héritage et son regard.

Une fois tout ceci examiné, nous pouvons nous pencher sur le texte en lui-même.

Chaque logion apporte donc, ou est censé apporter le point de vue de Christos sur un thème ou un problème donné. Ce sont en quelque sortes des citations sorties de leur contexte. Leur sens est parfois obscure, ou sujet à de multiples interprétations. Certains logion ne sont peut-être pas tout à fait cohérants par rapport à d'autres... et d'autres ne le sont peut-être pas tout à fait par rapport au dogme aristotélicien.

Néanmoins, beaucoup nous permettent de mieux comprendre l'époque et le personnage.

Au final, je ne sais pas si nous devons classer ce texte parmi les documents apocryphes, ou si nous devons l'insérer dans le corpus. Peut-être serait-il intéressant de remanier l'ensemble afin de ne conserver que les logia qui illustrent ou appuient le livre des vertus.

Citation :
Ici sont consignés les sentences de Christos le Sage, enseignées par Samoht et transmises jusqu'à nous de générations en générations.

Logion 1 : " Il n’est de noblesse que d’âme, et c’est dans votre cœur qu’il vous faut être noble. Mais sachez que même ainsi, vous serez vulnérable, car la noblesse est souvent blessée par la bassesse. "

Logion 2 : Les disciples disaient à Christos : " Maître, ces marginaux ne nous apportent rien, et Aristote nous met en garde contre ceux qui fuient la cité ! "
Christos leur répondait : " Bande d'imbéciles! Vivez pour les autres aux lieu d’attendre des autres qu’ils vivent pour vous. C’est à la cité d’accueillir les marginaux, et non aux marginaux d’aider la cité. "

Logion 3 : Les disciples demandaient à Christos :  " Maître, après que le Très Haut ait choisi Aristote pour nous enseigner, pourquoi faut-il qu’à présent il te choisisse pour faire de même ? le message d’Aristote n’était-il pas complet ? "
Alors Christos répondait : " Mes amis, outre le corps, l’homme comporte deux parties : l’esprit et l’âme. Aristote est venu pour vous enseigner l’esprit. Je suis venu pour vous enseigner l’âme. Entre Aristote et moi se tient toute la différence qui existe entre convaincre et persuader. "

Logion 4 : Parfois, devant les démonstrations métaphysiques que les disciples lisaient d’Aristote, il arrivait qu’ils soient découragés. Il demandaient alors : " Maître, a t’on raison d’être rationnel ? " Et Christos répondait : " La rationalité du monde n’explique pas tout, elle est un chemin créé par Dieu pour nous diriger vers celui-ci, et n’a de raison d’être que dans ce seul et unique cas. "

Logion 5 : Et Christos disait : " Il existe deux chemins pour comprendre Dieu, chacun de ces chemins est adapté à celui des humains qui y est sensible. Il existe deux types d’être humains, les mystiques et les rationnels. Le chemin de la raison passe par Aristote, le chemin de la mystique passe par Christos. Entre les deux, les hommes sont appelés à faire leur choix. "

Logion 6 : Mais Christos nous mettait en garde : " La raison, sans l’assentiment du cœur, est comme un coquillage vide. L’essentiel est ailleurs, et Dieu dépasse les querelles de partis. "

Logion 7 : Christos disait : " L’amour que l’on porte à nos parents ne ressemble ni à celui que l’on voue à notre conjoint, ni à l’amitié que l’on offre à nos amis. Cet amour se trouve sans doute entre les deux, fait de l’un et de l’autre. C’est ainsi qu’il faut aimer Dieu. "

Logion 8 : Parfois, les disciples se goinfraient des mets que leurs hôtes leur servaient. Puis ils s’alanguissaient sur les lits confortables qu’on leur proposait. Enfin, le lendemain, il rendaient service à ces mêmes hôtes en travaillant pour eux. Mais Christos se questionnait : " Nous mangeons pour vivre, nous dormons pour vivre, nous travaillons pour vivre… mais pour quoi vivons-nous ? "

Logion 9 : Parfois Christos nous conseillait : " Si pour vous la vie n’a pas de sens, alors aimez la vie plus que le sens de la vie. N’attendez pas de mourir pour comprendre que vous passez votre vie à côté de la vie. Rappelez vous : Nous ne sommes pas nés seulement pour mourir, nous sommes nés pour vivre. "

Logion 10 : Et concernant l’attitude à avoir concernant la vie de tout les jours, Christos martelait : " N’attendez plus rien de la vie. Non comme des blasés, mais comme ceux qui savent qu’à chaque instant, tout leur est infiniment donné. "

Logion 11 : Et lorsqu’on demandait à Christos comment l’on pouvait trouver le bonheur, le prophète répondait :  " Le bonheur réside dans les choses simple, et non dans les raisonnements compliqués qui rendent les gens malheureux. Car comment être heureux lorsqu’on s’interroge sur des mystère que Dieu à fait si complexe que nous ne les comprendrons qu’une fois arrivés dans le soleil. "

Logion 12 : " La lumière du soleil dissipera alors nos craintes, nos doutes, nos angoisses, nos interrogations, nos haines et nos chagrins. Sa chaleur nous ôtera de l’inconfort et du froid. "

Logion 13 : Sur l’amour, Christos disait parfois : " L’amour est enfant de bohème, qui n’a jamais, jamais connu de loi. "  Un jour, un de ses disciples, amoureux d’une belle paysanne, se vit rejeté par celle-ci… alors Christos dit : " L’amour est enfant de salaud, qui n’a jamais, jamais connu de loi. "

Logion 14 : A des mécréants venus le contredire, Christos répondit : " Croyez en Dieu, car hors de Dieu et de la religion, point de vérité n’existe, il n’est point de valeurs, il n’est point de sens ; rien n’existe hors de Dieu. En revanche, son existence est gratuite, donc, croyez en lui et arrêtez de me les casser menu. "

Logion 15 : A des hommes qui se battaient, Christos a dit : " Mais vous allez vous aimer les uns les autres, bordel de merde ! "

Logion 16 : Lorsqu’il parlait de la vie, Christos s’exaltait : " Densité des densités, tout n’est que densité. " ou : " Un homme vaut plus que tout ce qu’il a fait, que ce soit bon ou mauvais ", ou encore : " La vie ne vaut rien, rien, mais moi quand je tiens dans mes mains éblouies les deux petits seins de mon ami, alors je dis rien, rien ne vaut la vie ! "

Logion 17 : A ceux qui lui posaient trop de question, Christos disait : " Allez voir sur la montagne, là-haut, si j’y suis. "

Logion 18 : A ceux auxquels le Très Haut semblait inaccessible, même après les démonstrations d’Aristote, Christos disait : " Pour approcher Dieu et la compréhension de l’univers, l’art est pour vous un plus sûr moyen que la raison et que la philosophie. Figurez vous un corps en putréfaction, les intestins pourrissants, les yeux gobés par la charogne, les chairs partant en lambeaux… et dites vous que ce corps à été capable d’aimer, de penser, de ressentir, de faire l’amour, de pleurer… mais aussi de composer de la musiquer, de peindre des fresques, d’écrire des poèmes… autant d’œuvre dont l’on peut encore profiter aujourd’hui. "

Logion 19 : Christos disait : " Si vous vous demandez ; Qui suis-je ? d’où viens-je ? où vais-je ? Alors vous pouvez vous répondre à vous même : Je suis moi, je viens de chez moi, et j’y retourne. "

Logion 20 : Et souvent, debout tel une allumette, Christos nous confiait : " Au cœur du refoulé gît parfois notre cohérence. "

Logion 21 : " Méfiez vous des croyances dévoyées, mes amis… car les hérétiques sont comme les fourmis, ils reviennent toujours. "

Traduit par Trufaldini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://abbaye-thomiste.forumactif.org
 
Sentences de Christos le Sage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 21 Logions de Christos
» Peluche sage mais enflammée - Future cercle 14x - PVM
» Guerrier de Brakmar , vaillant et sage ! [Exécuté]
» Vita de Christos : Chapitre X
» 1.d.1: Statut de Christos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONGREGATION DE SAINT THOMAS :: ABBAYE THOMISTE DE CLERMONT :: BIBLIOTHÈQUE ABBATIALE :: Dogma Romanum-
Sauter vers: