AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Opuscule sur la foi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas de Clugny



Masculin Nombre de messages : 48
Localisation : France
Charge dans l'Eglise : frère thomiste
Date d'inscription : 31/10/2012

MessageSujet: Opuscule sur la foi   Sam 10 Nov 2012 - 20:30

Parcourant les archives diverses de la Congrégation, Nicolas de Clugny recherchait les textes de l'ancien recteur afin de les classer en ces lieux.

Citation :
I) De l'absurdité de la vie:

La vie est par nature absurde, car l'enfant qui vient de naître ne l'a pas demandé et, de par sa faible constitution, n'a pas les moyens d'exprimer ses désirs.
Il ne sait donc pas pourquoi il est venu au monde.
De là vient que, en grandissant, il s'interroge sur le sens de sa vie sur la Terre et se pose de multiples questions: d'où vins-je? Où suis-je? Dans quel but?
L'Homme est donc fondamentalement ouvert sur le monde, « incomplet », « tourné vers », existant (projeté hors de soi) : il y a en lui un néant, un « trou dans l'être » susceptible de recevoir les objets du monde.

II) De la nécessité de donner un sens à sa vie:

Constatant l'absurdité de la vie en soi, l'homme, jouissant du privilège de liberté et de la raison dont il a été doté à la naissance, comprend qu'il lui appartient de bâtir le sens qu'il souhaite donner à sa vie.
Cela le conduit à s'engager dans la société, à cotoyer ses semblables, à leur venir en aide et conseil, à les seconder, les secourir, les protéger...
Ainsi, par l'exercice de sa liberté et de sa raison, l'homme met-il en pratique le double message de Christos et d'Aristote.

III) De la révélation de la foi:

Ayant mis en pratique les vertus christotiques par expérimentation, suivant en cela les préceptes d'Aristote, l'homme devient aristotélicien sans le savoir, parfois, par vertu de la répétition de l'expérience qui devient sapience.
Il appartient alors à nous, Thomistes et Aristotéliciens, de lui montrer combien, en agissant ainsi, il a trouvé sans le savoir, le chemin de la Vérité, celui de l'Eglise et donc de la foi véritable.
Comme nous l'avons dit: "il y a en l'homme un néant, un « trou dans l'être » susceptible de recevoir les objets du monde."; il nous appartient, en nous appuyant sur nos propres expériences et celles de nos semblables, de montrer que ce néant est le Verbe.
De même, devons-nous y guider les hommes qui se sentent perdus face à l'absurdité de la vie en les encourageant à s'engager au service de celle-ci pour trouver le chemin de la Vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Opuscule sur la foi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONGREGATION DE SAINT THOMAS :: ARCHIVES GENERALES :: BÂTIMENT SAINT ABYSMO :: Ecrits de Jerem51-
Sauter vers: