AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Séminaire de Pie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [RP] Séminaire de Pie   Mer 20 Juin 2012 - 14:53

Le Recteur guida son visiteur à travers les couloirs de l'abbaye avant de lui ouvrir l'une des salles de travail de la bibliothèque.


Entrez et installez-vous, je vous prie. C'est ici que nous nous installerons pour votre séminaire.
Revenir en haut Aller en bas
Pie
Frère Théologien
Frère Théologien
avatar

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : Bourg, Savoie, SRING
Charge dans l'Eglise : Fidèle
Charge au sein de la Congrégation : Frère théologien
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Mer 20 Juin 2012 - 15:21

Le discret Pie s'assit devant son pupitre après avoir rejeté son éternel mantel noir en arrière. Une plume, de l'encre, du papier ! Et cette bibliothèque, avec tous ces livres ! Impossible de dire s'il en avait déjà vu une aussi fournie et surtout aussi bien fournie ! Il esquissa un sourire à l'idée des journées et nuits entières qu'il pourrait bientost passer au milieu de cette forest littéraire, avant de se ressaisir et se concentrer sur l'étude qu'on lui donnerait. Il s'agissait de se montrer digne de l'Ordre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Sam 23 Juin 2012 - 11:59

Voici votre première leçon; bon courage, Mon Frère.

Le Recteur sortit d'abord un premier parchemin avant que Pie ne lui fasse remarquer qu'il était ici pour suivre le séminaire thomiste et pas le séminaire classique qu'il avait déjà effectué.
Confus, le Recteur repartit alors chercher le bon texte.


Citation :
Charte de la Congrégation de Saint-Thomas


I. L’esprit Thomiste

L'aventure thomiste, née dans le combat pour la Foi et la défense des paroles de Christos et de la pensée divine , a forgé l'esprit d'abnégation qui anime les membres de la Congrégation qui se sont toujours battus pour leurs Valeurs.

La stricte observance de ces valeurs a permit à la Congrégation non seulement d'être un ordre moteur de l'Eglise, mais aussi de compter parmi ses membres de nombreux responsables du pouvoir spirituel et temporel ainsi que quelques saints aristotéliciens aujourd'hui reconnus comme tels par l'Eglise.

DE L'UNITE DANS LA DIVERSITE est la devise de la Congrégation, traduction de la vision que nous avons pour l'Eglise.

II.Les valeurs Thomistes



DE L'UNITE DANS LA DIVERSITE

CHARITE
Car tendre la main au plus faible ne l'enrichit pas seul mais nous enrichit également.
Car la charité n'est pas uniquement matérielle mais commence également là où commence l'écoute de l'autre.

ABNEGATION
Car le dévouement à la communauté aristotélicienne est le seul intérêt de l'individu
et le spirituel ne saurait ne pas se soumettre au temporel.

EXEMPLARITE
Car la Vertu est la seule attitude possible.

MYSTIQUE
Car la Foi est considérée par les Thomistes comme prévalant sur la Raison,
les Thomistes vouant un culte particulier à Christos le Sage et à la défense du Très-Haut.

TRADITION
Car les Thomistes ont un net penchant pour tout ce qui regarde la tradition. ( HRP : Historicité)

III. Intégration :


Si l' engagement dans le Thomisme vous intéresse toujours après avoir parcouru la présentation, vous pouvez alors déposer votre candidature au séminaire.

Il s'agit ensuite de vous présenter, d'exposer vos motivations (ce que la Congrégation peut vous apporter) et vos projets.

Une réponse RAPIDE vous sera alors apportée et des responsabilités vous seront confiées après que vous ayez reconnu le serment de la Congrégation. N'ayez crainte, votre rôle vous sera expliqué.

Prononcer ce serment n'est toutefois pas chose futile et il convient de le respecter. La Congrégation ne retient pas ses membres prisonniers.

Une fois votre tâche entamée, de simples rapports succincts sont demandés par le chapitre . Ces rapports ne sont pas demandés à intervalles réguliers mais doivent simplement être clairs et assez rapides pour que le chapitre puisse être informé assez tôt.

IV. Les rangs

Confrères : Ce sont des laïcs qui souhaitent tout de même servir la cause du thomisme et montrer leur attachement à nos valeurs, après une brève formation en ces lieux. Ils sont prêts à prendre les armes si nécessaire quand la foi est en danger, ou face aux hérétiques.

Novice : C’est sous ce statut que l’apprenti thomiste voulant suivre la voie religieuse sera nommé, il suivra une brève formation au thomisme

Frère : C’est sous ce statut que sont reconnus les novices ayant terminés leur noviciat. Ils deviennent alors des membres à part entière de la Congrégation

V. Le Chapitre

Le Chapitre regroupe l'ensemble des membres de la Congrégation (confrères, novices, frères).
Chacun est libre d'y prendre la parole et d'y exposer son point de vue.
Les décisions y sont prises à la majorité simple; en cas de partage égal, la voix du Recteur de la Congrégation est prépondérante.
Les membres du Chapitre débattent, proposent et discutent des orientations théologiques, diplomatiques et directionnelles de la Congrégation.

Les dignitaires de la Congrégation :

Le Recteur (dirige officiellement l'abbaye, organise la vie de la congrégation, ses règles, son fonctionnement, et la diplomatie).
Il est élu par le Chapitre pour 6 mois renouvelables, au scrutin majoritaire à deux tours. A l'issue du 1er tour, si aucun n'a la majorité absolue des suffrages, il est organisé un 2ème tour.
Les candidatures devront être déposées dans les 5 jours faisant suite à l'annonce d'une prochaine élection.
La durée de chaque tour de scrutin est fixée à 7 jours.

Le Frère Prieur (seconde le recteur ou la rectrice).
Il est nommé par le Recteur et a pour mission de le seconder ou le suppléer en cas d'absence.
En cas de vacance, il assure l'intérim du Recteur et organise dans les délais les plus brefs, l'élection d'un nouveau Recteur.

Frère Diplomate
Il s'occupe des relations avec les autres ordres, l'EA ainsi qu'avec les conseils comtaux et ducaux.

Frère Théologien
Il s'occupe des débats théologiques en rapport avec les écrits des Saints, le dogme etc....

En fonction des besoins (archiviste ...), le Recteur peut nommer d'autres dignitaires.

------------------------------------------------------------------------------
Questions:
1) Quelles sont les valeurs de la Congrégation de St-Thomas ?
2) Pourquoi vous semblent-elles importantes ?
3) Quels sont les trois rangs parmi les thomistes ?
4) Où ont-ils le droit de siéger ?
5) Qui peut seconder le Recteur ?
5) Comment le Recteur est-il nommé ?

Revenir en haut Aller en bas
Pie
Frère Théologien
Frère Théologien
avatar

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : Bourg, Savoie, SRING
Charge dans l'Eglise : Fidèle
Charge au sein de la Congrégation : Frère théologien
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Lun 25 Juin 2012 - 21:41

1 et 2) Les valeurs de la congrégation :
- Je placerai en premier lieu la Tradition, qui la distingue le plus immédiatement des autres ordres. Depuis le concile Vatican I et l'ère du renouvel de la foy, les officialités de l'Eglise ont presque abandonné les 1500 ans de magistère de l'Eglise et ont considérablement réduit l'importance de Christos par rapport à Aristoteles. Il se forma une première vague de contestation, l'Eglise Conservatrice, qui refusa le concile. Par la suite, des accords furent trouvés avec Rome et la congrégation fut fondée, à qui il fut accordé de défendre la Tradition à l'intérieur de l'Eglise canonique.
- Puis l'abnégation : si nous méditons à chaque instant de notre courte vie sur les fins dernières, nous pouvons réaliser le véritable but de notre vie : servir et louer Dieu, et ainsi gagner le Soleil. Peu doivent nous importer les biens matériels dont nous ne pourrons de toute façon jouir que quelques années avant de les perdre pour l'éternité. De mesme, qu'importe la gloire terrestre qui finira par se perdre devant la gloire éternelle qui nous est promise ? Mais ces possessions éphémères ne doivent pas non plus estre dédaignées pour autant : ils sont des moyens pour notre véritable bonheur, le service et la louange divine.
- La charité : Comme l'enseignait Aristoteles, nous sommes des animaux sociaux et nous ne devons pas nous séparer de nos frères sous peine de recevoir, à notre Tribunal, les reproches que Christos faisait aux ermites. Nos frères doivent être traités avec dignité et aimés. Or aimer quelqu'un, c'est vouloir son bien. Si donc il ne faut pas hésiter à couvrir les besoins des nécessiteux, il ne faut pas oublier le véritable bien de tout homme : le Soleil. Comme nous le voyons, l'Amour que nous devons porter à notre frère ne doit pas estre une excuse pour ses errements, bien au contraire : cet Amour nous demande de l'admonester afin de l'aider à se corriger et atteindre le Bonheur éternel.
- Ce qui m'amène à l'exemplarité. Si donc nous voulons la conversion de nos frères, il ne nous suffit pas de lui en enseigner le chemin, il faut le lui montrer. De mesme que le soldat partira à l'assaut avec plus d'entrain s'il suit un preux capitaine, rien ne pourra arrester le croyant s'il s'engage dans la guerre contre le Sans-Nom avec devant ses yeux l'exemple d'un saint, bien plus encore si ce saint est vivant et qu'il peut le costoyer ! A contrario, derrière un capitaine couard, le soldat du Siècle ne pense qu'à déserter. Le soldat du Très-Haut, de mesme, aura tendance à se décourager et s'abandonner au péché s'il voit ceux qui devraient mener le combat manquer de pugnacité.
- Et enfin, la mystique. Au risque de passer pour un obnubilé, je vois aussi un grand changement depuis l'ère du renouvel de la foy. Les prestres sont réduits, souvent volontairement, à un rosle purement social et délaissent toute mystique. Il est difficile de s'étonner de la désertion de la foy par les hommes, et du nombre aussi bas de baptisé dans nos régions alors que mesme les prestres la mettent au second plan.


3 et 4) Si un laïc rejoint la congrégation, il peut devenir confrère, ce qui l'autorise à se marier et à porter les armes. Pour un clerc, il passe par une période de noviciat avant de devenir frère.
Ces trois catégories peuvent toutes siéger au chapitre.

5 et 6) Le recteur est élu sur candidature par le chapitre pour 6 mois et nomme un frère prieur pour le seconder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Mar 26 Juin 2012 - 19:23

Le Recteur écouta avec attention les propos de son vis-à-vis.

C'est excellent. J'aime particulièrement votre vision des choses dans les réponses aux questions 1 et 2: elles témoignent d'une grande spiritualité et d'une volonté d'approcher les choses de façon pragmatique mais néanmoins fondée sur des bases théologiquement justes et avec une volonté de retrouver le contact avec les fidèles.

Nous allons passer maintenant à l'étude de nos différents saints.
Commençons par Francesco Trufaldini

Citation :
Lecon IV : Saint Francesco Trufaldini le Bien-Aimé, patron des gens de lettre et des théologiens

Citation :
Citation :
Gloire aux hommes qui se sacrifient sur l'autel de l'unité de l'Eglise!!!

    Saint Francesco Trufaldini est considéré comme le saint patron des gens de lettres et des théologiens.


Son enfance :

Saint Trufaldini naquit dans un petit village d'Italie du Nord d'un père italien et d'un mère françoise. Une fois ses 20 années atteintes, il quitte le Royaume d'Italie pour se rendre en France afin de retrouver les siens qui résident dans le Bourbonnais-Auvergne. Malheureusement, il ne trouvera personne, tous décimés par la maladie ou les seigneurs gerroyeurs. Il décide donc de se tourner vers le Très-Haut et sert dans sa paroisse, Aurillac, avec assiduité. Là est née sa vocation.

Son engagement :

En novembre 1453, il est ordonné prestre par l'Archevesque Himérus. Il s'engagea ensuite aux costés de ceux qui défendirent le travail accompli jusqu'à la Réforme qui boulversa l'Eglise, afin que celui-ci ne tombe point dans l'oubli.
Nommé Cardinal en mai 1454, il met au service du Dogme ses talents de traducteur et de théologien.

Son accident :

En juillet 1454, il tombe d'une échelle dans la bibliothèque de l'abbaye de Clermont et s'en trouve paralysé et grandement affaiblie. Cependant, il n'hésita point à parcourir les routes du Royaume sur sa litière portée par deux gardes papaux afin de répandre la vois de l'aristotélitisme dans les paroisses. Il fut retrouvé mort le 4 Octobre 1454 dans sa cellule.

Son travail :

Trufaldini travailla toute sa vie à la grandeur de l'Eglise, ne cherchant aucune gloire personnelle. Il passa de nombreuses heures à dévisager le Dogme et à traduire le moindre des méandres des lettres anciennes. Il cherchait à rendre ces textes sacrés les plus simples possibles afin que chaque paroissien puisse le comprendre au mieux.

Il fonda avec d'autres clercs la Congrégation de Saint-Thomas, plus connue sous le nom de Congrégation thomiste. Trufaldini ne considérait point cette Congrégation comme l'ordre conservateur que chacun admettait mais bien comme un des piliers sur lequel repose l'Église.

Citation :
Nos deux prophètes sont destinés à guider la Famille aristotélicienne... Et pour les thomistes, Christos est plus qu'un prophète, c'est un homme exceptionnel, guide, miroir de la divinité, habité par Dieu. La Congrégation de Saint Thomas n'est pas l'Eglise Conservatrice Aristotélicienne, c'est, au contraire, l'ordre de la réconciliation. Par conséquent, il n'a de sens que dans l'Eglise.
____________________

Conseils de lecture :

Tombeau de Saint Francesco Trufaldini
_____________________

Questions :

1. De quel milieu social est originaire Trufaldini ?
2.1. Quelle est la réaction de Trufaldini lorsqu'il découvre sa famille
absente ?
2.2. Peut-on dire que c'est une volonté divine ? Trufaldini était-il prédestiné à la vie cléricale ?
3. Quels sont, selon vous, les idées que défend Trufaldini ?
4. Qui sont les clercs fondateurs de la Congrégation de Saint-Thomas ?
Revenir en haut Aller en bas
Pie
Frère Théologien
Frère Théologien
avatar

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : Bourg, Savoie, SRING
Charge dans l'Eglise : Fidèle
Charge au sein de la Congrégation : Frère théologien
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Mer 27 Juin 2012 - 17:38

1) Saint François, cardinal Trufaldini, est né dans le village rural italien de sa famille paternelle.

2) Lorsqu'il se découvre seul dans le Bourbonnais, sa famille maternelle entièrement disparue, nous ne pouvons qu'imaginer sa réaction : le désarroi et la solitude. Lui qui croyait retrouver ses racines et sa famille maternelles, il se retrouve seul dans un pays étranger inconnu.

Mais les afflictions matérielles, que nous qualifions sans doute à tort de maux - le seul vrai mal étant le péché - sont essentiellement des enseignements et des mises en dispositions que nous offre Dieu, le Très Miséricordieux. Ainsi, en livrant st François à cette solitude en pays inconnu, le Très Sage détourna de lui les occupations, les tracas familiaux, qui auraient pu lui voiler sa vocation sacerdotale. S'il m'est permis d'évoquer l'exemple de mon insignifiante personne, je ne me suis jamais posé la question de la vocation avant d'avoir été déshérité par mon père, ce dont je remercie le Bienfaiteur, et de partir sur les chemins.

La question de la vocation et de la prédestination est assez complexe. Notons d'abord que, sans porter atteinte au libre-arbitre que Dieu nous a offert, il existe un certain mode de prédestination : l'Omniscient embrasse d'un seul regard tous les siècles qui passent, Lui qui est dans les siècles des siècles et connait ainsi de toute éternité la totalité de l'univers. Il serait cependant hérétique de croire que nos actes ont été réglés a priori, ce qui nierait pour l'homme la possession du libre-arbitre et la responsabilité de ses actes devant le Jugement Divin. Cette hérésie participe des erreurs que je qualifierai d'anthropomorphiques car elles tendent à réduire la Pensée Divine à une pensée humaine. Cette première, contrairement à la seconde, ne s'écoule pas dans le temps. La connaissance de Dieu d'un évènement ne se situe ni avant celui-ci, ni après, elle se situe au-dessus.

Pour répondre plus précisément sur la vocation, je pense que celui qui l'a, la reçoit dès les premiers instants de son existence, à la conception, mesme s'il ne la découvrira que bien plus tard. L'usage, par exemple, veut que la mère du prestre ait une distinction spéciale, bien que la vie religieuse de son fils soit en dehors de son pouvoir. C'est donc bien que son enfant était déjà un futur prestre lorsqu'il était en son foyer, sans quoi ce titre serait absolument vain et n'aurait jamais reçu la reconnaissance de l'Eglise.

Toutefois, mesme si cette vocation est présente tout le long de notre existence, il n'en reste pas moins qu'elle est soumise au libre-arbitre et que chacun peut la refuser sans péché, bien qu'il renonce à un plus grand Bien que celui qu'il pourra obtenir à travers la vie laisque.

En conclusion, st François était prédestiné à la vie cléricale depuis sa conception dans le sein de sa mère. Il ne l'a pourtant découverte qu'une fois que le Très Haut l'a envoyé des afflictions pour le délivrer de préoccupations plus terrestres. Il lui aurait pourtant été loisible, sans péché, de s'en détourner et de se consacrer à une vie de lais.


Pie jeta un coup d'oeil à la fenestre et vit la nuit qui commençait à tomber. Il laissa là son travail pour le finir demain, après une autre journée de travail à sa forge. C'est que malheureusement, un séminariste ne vivait pas que de livres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pie
Frère Théologien
Frère Théologien
avatar

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : Bourg, Savoie, SRING
Charge dans l'Eglise : Fidèle
Charge au sein de la Congrégation : Frère théologien
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Jeu 28 Juin 2012 - 22:53

3) St François défendait la Tradition millénaire de l'Eglise face à l'ultra-aristotélisme naissant qui voulait complètement éclipser Christos. Sa première réaction fust de rejoindre l'ECA, fondée par st Himérius en réaction à la tyrannie du roy Levan et de son valet Eugène. Après un temps de réflexion et de négociation, il suivit st Karel dans la fondation de la congrégation, afin de défendre la pensée traditionnelle au sein de l'Eglise officielle et d'éviter le schisme et l'excommunication. Il participa beaucoup à la traduction des Ecritures et à la mise au clair de la foy dans la congrégation.

4) La congrégation a été fondée par St Karel, st François Trufaldini, st Abysmo et je dois en oublier... Melric aussi, bien qu'à ma connaissance il soit resté lais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Sam 30 Juin 2012 - 12:39

Parfait, rien à redire à tout cela. Effectivement, Dieu connait tous les avenirs possibles mais ne choisit pas pour l'Homme qui reste libre d'emprunter la parcours de son choix

On passe à la vie de St-Thomas

Citation :
Lecon V : Saint Thomas

Citation :
Les principales étapes de la vie de Saint Thomas:

    Thomas naquit en 1225, en Italie, dans une famille aristocratique de Roccaseca. Son père exerçait des fonctions municipales dans la ville voisine d'Aquino et destinait son fils à suivre ses pas en politique; c'est pourquoi il lui donna un précepteur célèbre en la personne d'Albert le Gros qui initia Thomas à l'art du raisonnement.
    Devenu adolescent, Thomas fit part de sa volonté de se consacrer à l'enseignement ce qui irrita son père qui le fit enfermer dans un couvent de Franciscains où Thomas s'initia à la théologie.
    Cependant, ayant défié ses maîtres et leur enseignement, il en fut chassé, erra quelques temps en mendiants, puis devint conseiller du comte de Languedoc jusqu'à ce que celui-ci, mécontent des conseils de Thomas le chassât.
    Thomas fonda alors un ermitage à Clermont, où il médita sur le Livre des Vertus et rédigea un célèbre traité, le De Veritate Fidei (Des vérités de la foi) puis, pendant quelques années, parcourut le royaume en pélerin avant de revenir finir ses jours à Clermont où son corps est conservé.


Ses idées :

1) Thomas posa la prééminence de la foi sur la raison:
    "grands sont les mystères de la foi, et notre capacité à raisonner n’est rien en comparaison des desseins de Dieu qui seront toujours inconnus aux pauvres mortels que nous sommes "; " la nature peut toujours être infléchie par la Grâce, qui n’est que son œuvre, et lorsque la seconde agit sur la première par la force du miracle, elle nous laisse, comme des insectes, dans l’incompréhension ".
    " Seule la foi, seul l’abandon de soi au spirituel, dans la plénitude et la béatitude contemplative, peuvent nous permettre de toucher Dieu ".


2) Il affirma que seuls le devoir de charité permettrait aux riches d'entrer dans le Paradis solaire:
    " T’enrichir ? Ainsi tu veux t’enrichir ? Et de surcroît sur le dos d’un pauvre vagabond ? N’as tu point de morale ? Ignores tu les préceptes de la vertu aristotélicienne ? Le temps que tu passes à t’enrichir, tu ne le mets pas au service de la communauté. On ne s’enrichit qu’au détriment des autres. En vérité, il y a autant de chance pour un riche d’être accueilli au royaume des cieux que pour une vache de passer dans le trou d’une aiguille. Sois charitable, comme Christos te l’enseigne ".


3) Il défendit l'idée de la domination du spirituel sur le temporel:
    " Tout pouvoir vient de Dieu par le peuple. L’autorité temporelle n’est autonome qu’autant qu’elle conserve ce principe en mémoire. Elle ne peut donc gouverner que dans le respect de la norme qui la fonde, par là même avec l’assentiment de l’Eglise. Elle doit conformer ses actions aux opinions du clergé, et en particulier à celle de sa Sainteté le Pape, souverain de tous les souverains ".


4) Les hérétiques ne peuvent être condamnés à mort que par le séculier:
    Tout en souhaitant en débarasser la surface de la Terre, Thomas tint ces propos: " ces hétérodoxes sont des hommes avant d’être des égarés, et en tant que créatures de Dieu nous ne pouvons les détruire nous mêmes. Ensuite, ce serait gâcher de grandes quantités de bois, pour un bien piètre usage "; " Ca n’est jamais l’Eglise elle même qui dresse les bûchers, mais le bras séculier auquel sont livrés les hérétiques. Ainsi, elle garde toujours les mains propres " .


5) Il justifia les Croisades ainsi:
    " Les croisades, c’est tout à fait différent. Elles sont lancées contre les terres tenues par les égarés, et ne sont tués que ceux qui se placent en travers du chemin des armées de Dieu. La croisade est une guerre juste, ad majorem dei gloriam ".
    Il est à noter qu'il reçut, en vision, une prophétie de Christos, le jour de sa mort, qui affirma que Thomas deviendrait un saint et qu'un ordre portant son nom serait fondé; ce qui se réalisa.
____________________

Conseils de lecture :
Dogme ; Livre des Vertues ; Livre 3 ; Les anciens ; I. L'enfance
Dogme ; Livre des Vertues ; Livre 3 ; Les anciens ; II. Les années d'étude
Dogme ; Livre des Vertues ; Livre 3 ; Les anciens ; III. L'errance
Dogme ; Livre des Vertues ; Livre 3 ; Les anciens ; IV. Le miroir aux principes
Dogme ; Livre des Vertues ; Livre 3 ; Les anciens ; V. La retraire spirituelle ;
Dogme ; Livre des Vertues ; Livre 3 ; Les anciens ; VI. Le presche miraculeux
Dogme ; Livre des Vertues ; Livre 3 ; Les anciens ; VII. La révélation et la mort
____________________

Questions

1. Quel est le milieu social d'origine de St-Thomas?
2. Pourquoi, d'après Thomas, la foi prédomine sur la raison?
3. En quoi la pauvreté est-elle un idéal pour Thomas?
4. D'après Thomas, pourquoi le pouvoir spirituel doit dominer le pouvoir temporel?
5. Peut-on lancer une croisade contre les hérétiques, d'après Thomas?
Revenir en haut Aller en bas
Pie
Frère Théologien
Frère Théologien
avatar

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : Bourg, Savoie, SRING
Charge dans l'Eglise : Fidèle
Charge au sein de la Congrégation : Frère théologien
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Ven 6 Juil 2012 - 22:00

1) St Thomas est le fils unique d'un riche et puissant noble d'italie, qui débaucha le grand philosophe et naturaliste Albert comme précepteur pour assurer l'éducation de son fils, qu'il destinait aux plus hautes fonctions politiques, lui qui était seul héritier de son père.

2) Avoir osé affirmer la prédominance de la foy sur la raison contre son professeur, rationaliste borné, valut à st Thomas l'exclusion de chez les franciscains. La supériorité de la foy sur la raison se montre sur trois modes :
-Selon la capacité, car la raison ne permet jamais d'atteindre la totalité des vérités de la foy. L'exemple le plus évident est celui du Très Haut : si la raison nous permet de nous faire découvrir l'existence de Dieu en tant que Premier Moteur, Principe de toutes Choses, Juge et Législateur de l'univers, comme l'a vu Aristoteles, ou Un-Bien, Raison d'estre de toute intelligence, comme l'a vu le bienheureux Platon, la raison ne permet pas d'aller plus loin. Le Père Très Miséricordieux ne peut estre deviné par la raison. St Thomas expliquera très justement au professeur franciscain que malgré toute les sciences naturelles que l'on pourrait accumuler, connaitre l'Oeuvre n'est pas connaitre le Créateur. De plus, mesme la compréhension totale des sciences naturelles ne nous ait en réalité pas possible car quand le Tout Puissant, qui n'est pas lié par les lois qu'Il a données à Sa Création, décide de les lever temporairement, ce que nous appellons communément miracle, Il laisse nos intelligences comme des insectes, selon le mot de st Thomas. Cela ne vaut que pour l'infidèle, puisque celui qui a reçu la Lumière de la foy saura reconnaitre dans le miracle son Père aimant.
-Selon la fiabilité, car notre raison est bien souvent corrompue par le Sans-Nom, que celui qui n'a jamais fait erré me fasse dédire. Il est donc très difficile d'atteindre une certitude absolue par la raison, d'autant moins que l'intelligence ou la science de quelqu'un est insuffisante. A contrario, la foy est une certitude absolue. Dieu, qui ne peut ni Se tromper ni nous tromper, a enseigné des vérités absolument certaines par la voix de ses prophètes et de Christos. De plus, par la promesse de Chistos à Titus, cette infaillibilité doctrinale s'étend au magistère du Pontife romain, qui ne peut errer. La foy est donc à la fois beaucoup plus certaine et plus universelle, car plus accessible aux simples, que la raison.
-Selon la finalité, car la foy est le but de l'intelligence sur terre. Le Très-Haut nous a distingué des bestes en nous donnant la raison. Celle-ci nous permet, sur le plan naturel, de dominer l'ensemble des espèces animales et de nous rendre réellement maistre de l'univers matériel. Toutefois, le temps de cet univers est court et le nostre propre bien plus encore. La fin de cette intelligence ne peut donc pas estre là. Non, la fin de l'intelligence est le plus haut but qui lui soit permis d'atteindre : celui de la contemplation de Dieu. Toutefois, cette contemplation n'est accessible qu'au Soleil. La fin médiate de l'intelligence sur terre, doit donc estre soit ce qui se rapproche le plus de cette contemplation, soit qui la conditionne. Ces deux propriétés sont contenues dans la foy, qui est en mesme temps condition du Salut et la plus grande connaissance de la Nature Divine qu'il nous soit possible d'avoir sur terre, comme nous l'avons vu.
Je finirais en modérant mon propos pour ne pas tomber dans la pente fidéiste. Oui, l'existence de Dieu est démontrable par la seule raison, st Thomas en a d'ailleurs donné les quinquae viae, bien que Sa Nature ne nous soit pas accessible. D'une manière générale, toutes les vérités de foy, si elles ne sont pas toutes démontrables par la raison, sont toutes démontrables comme raisonnables - non contraires à la raison - et peuvent dont estre acceptées par l'intelligence. A contrario, l'intelligence est en droit, et en devoir, de refuser toute proposition absurde - qui contient une contradiction en elle-mesme - ou qui contredit une vérité certaine.

3) L'idéal de pauvreté ne consiste pas nécessairement dans une pauvreté réelle mais dans le rejet du superflu.Ce superflu, s'il n'est pas rejeté, nous détourne de Dieu et renverse la hiérarchie de notre nature en assujetissant l'âme au corps au lieu de l'inverse. L'âme intellectuelle ainsi ravalée au rang de ses principes immanents, ne se distingue presque plus qu'en puissance de celle des bestes, dont l'âme est privée d'intelligence et ne leur sert qu'à animer leur corps. En vérité, l'homme qui se vautre dans le luxe au détriment des joies de l'âme est semblable au porc qui se vautre dans sa boue infame. Au contraire, l'homme vertueux qui discipline son corps et en fait l'instrument fidèle de sa volonté se conforme à sa nature et s'ouvre aux joies spirituelles. C'est pourquoi il est important de vivre dans un esprit de pauvreté en n'offrant à son corps que ce qui lui est utile afin de chercher les véritables richesses, les spirituelles.

4) Tout pouvoir vient du Très-Haut, aucun ne peut prétendre estre indépendant de Sa divine Volonté. L'Eglise, et au plus haut le Souverain Pontife, étant interprete des enseignements des Prophètes, est donc la plus haute autorité après Dieu, de laquelle toutes les autres dépendent et à laquelle elles doivent rendre des comptes, l'Eglise étant représentante de Dieu sur la terre.
On peut également faire une analogie avec l'ame et le corps, pour reprendre le paragraphe supérieur. Ainsi, le roy qui ne cherche qu'à agrandir sa puissance ne fait pas le véritable bien de son royaume, bien qu'il le croit sans doute contrairement à celui qui met sa puissance au service du Très-Haut et de Son Eglise.

5) Oui, en fonction des situations. L'important est de protéger les droits de l'Eglise et ceux des fidèles aristotéliciens. Si Celle-ci l'estime, combattre les hérétiques les armes à la main peut s'avérer nécessaire. Autrement, il est préférable de ne combattre l'hérésie que par la prédication. La question est lourde et tout repose sur l'avis de notre sainte mère l'Eglise


Pie rendit sa copie en s'excusant de son retard. Il prévint aussi son recteur qu'il partait dès le lendemain retraite pour deux semaines avant de reprendre le séminaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Mar 10 Juil 2012 - 12:23

En vérité, mon frère, j'admire votre grande capacité à mener une réflexion théologique aboutie. J'ai donc décidé de vous ouvrir, sans attendre la fin de ce séminaire, les portes de nos lieux de réunion afin que vous puissiez pleinement y participer.
En outre, nous n'avons pas de frère théologien et je serai ravi de vous conférer ce poste si vous n'y voyez pas d'inconvénient.


Le Recteur prit connaissance de l'envie du frère Pie de prendre quelques semaines de retraite. Il fut décidé que le séminaire ne reprendrait qu'après le retour de frère Pie.
Revenir en haut Aller en bas
Pie
Frère Théologien
Frère Théologien
avatar

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : Bourg, Savoie, SRING
Charge dans l'Eglise : Fidèle
Charge au sein de la Congrégation : Frère théologien
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Mer 25 Juil 2012 - 12:01

Pie revint de sa retraite dans les montagnes alpines, où il avait pu fuir, temporairement, la chaleur estivale en mesme temps que le siècle. Il remit en place les livres qu'il avait empruntés dans la bibiliothèque de l'abbaye, retira son mantel noir qu'il accrocha dans un coin et retrouva le recteur pour signaler son retour et reprendre le séminaire quand celui-ci lui fit une proposition.

Vous m'honorez, monseigneur. Si je peux y servir le Très-Haut et si c'est votre volonté, j'accepte avec joie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Mer 25 Juil 2012 - 14:19

Le recteur avec un large sourire


Vous me voyez ravi de votre acceptation. C'est un grand honneur pour ma congrégation de compter un esprit aussi brillant que le vôtre comme nouveau frère théologien.

On va tout de même terminer la présentation de nos différents saints, histoire d'en avoir fait le tour. Après Thomas et Trufaldini, voici St-Himérius


RESUME DE LA VIE DE SAINT-HIMERIUS

Citation :
Himerius (saint), religieux français (+ Clermont-en-Auvergne vers 1454).
Clerc d'obscure origine dont la date et le lieu de naissance sont inconnus, il apparait dans nos sources en juin 1453 lorsqu'il fut nommé curé de La Flèche avant de succéder à l'évêque Césarion à la tête du diocèse d'Angers.
Ardent propagandiste des ordres militaro-religieux, il soutint les Templiers dont il obtint la reconnaissance par Rome et les accompagna dans leurs combats tant spirituels (arrestation de MortauRats, chef de la Pieuvre Noire) que temporels (lutte contre les Anglais).

Citation :
Je me suis battu pour que les templiers soit reconnus et respectés. Je me suis battu pour que les âmes aient confiance en notre Eglise. J'y ai participé pour la faire évoluer. Et toujours je continuerais car je suis quelqu'un qui espère.

D'ailleurs, persuadé de l'intérêt de mettre en place une collaboration efficace entre le temporel et le spirituel, il favorisa le dialogue permanent entre les deux et signa le premier concordat de l'histoire de l'Eglise qui servit ensuite de modèle pour tous les autres.

Citation :
L'Auvergne n'a jamais senti d'odeurs de bûchers. Car toujours, toujours, nous avons privilégié le dialogue. Le bûcher n'est pas la solution.

Par ailleurs, grand défenseur de l'Eglise, il réussit à la protéger efficacement contre les manœuvres de Sanctus dont il obtint l'excommunication.
Seul le nouveau pontife, Eugène V, eut raison de sa ténacité: fermement opposé à la Réforme de l'Eglise, il fonda un mouvement conservateur, suivi par St-Karel, St-Francesco Trufaldini et d'autres, mais il avait présumé de ses forces. Il mourut juste avant que ne soit fondée la Congrégation de St-Thomas et que ses amis ne s'engagent dans la voie du compromis avec l'Eglise d'Eugène V.

Citation :
Vous ne valez pas mieux que moi et déjà que je ne vaux guère.
Je reviendrais peut être mais pour l'instant la colère est là.
Que la jeunesse puissent juger les anciens sans avoir appris quelconque chose d'eux, c'est une aberration.

Il fut enfin un infatigable bâtisseur et on lui doit la construction des actuelles cathédrales d'Angers et de Clermont - Fête le 28 décembre, patron des missionnaires.

Intégralité de son hagiographie

Questions

1) Quels sont les grands domaines dans lesquels Himerius a œuvré ?
2) D'après vous, en quoi se situe-t-il dans continuité de la pensée de St-Thomas ?
3) Qu'est-ce qui, finalement, a eu raison de ses forces ?
4) Quel travers reprochait-il aux jeunes clercs de l'Eglise qui fondèrent la Réforme ?
Revenir en haut Aller en bas
Pie
Frère Théologien
Frère Théologien
avatar

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : Bourg, Savoie, SRING
Charge dans l'Eglise : Fidèle
Charge au sein de la Congrégation : Frère théologien
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Jeu 2 Aoû 2012 - 15:42

1) St Himerius a eu une activité assez éclectique : constructeur, il a fait bastir les cathédrales d'Anjou, d'Angers et de Clermont. Homme de dialogue, il oeuvra beaucoup à la reconnaissance de l'Ordo militaris Templariorium et à l'établissement d'un concordat entre le royaume de France et l'Eglise. Il sut aussi défendre la foy à la fois par le dialogue et par la fermeté.

2) St Himérius s'engagea de tout son être pour la défense de Christos et de la foy contre l'ultra-aristotélisme et la volonté de prééminence de la raison, dans la lignée de st Thomas.

3) Je pense que st Himérius a été découragé par l'emprise inflexible du roy Levan sur Eugène V et par la volonté de compromis de ses frères de l'ECA.

4) Je pense qu'il leur reprochait cette volonté de se couper du passé, de la Tradition, de la foy de toujours, eux qui se croient meilleurs que leurs anciens et veulent refonder les dogmes au gré de leur fantaisie ou de leur soumission au pouvoir temporel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Jeu 2 Aoû 2012 - 15:53

C'est cela. Je préciserai aussi, pour le point 2, qu'Himérius se situait aussi dans la continuité de St-Thomas dans la mesure où il considérait, lui aussi, que les bûchers n'étaient pas la solution et étaient même un aveu d'échec quand tous les autres moyens avaient été tentés pour ramener des mécréants ou des âmes égarées à la foi.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Ven 3 Aoû 2012 - 22:47

Oups, désolé mon frère, vous attendiez peut-être le prochain saint. Le voici.

RESUME DE LA VIE DE SAINT KAREL

Citation :
Karel (saint), religieux français (En Limousin - La Trémoille, 1454).
Né dans une pauvre famille paysanne, il devint curé de Guéret en 1453 en même temps qu'il entrait chez les Cisterciens et prêcha inlassablement la paix en Limousin, en Poitou et en Anjou alors que le royaume était en proie à la guerre civile.

Citation :
La paix est meilleure que la plus juste des guerres. Aidez-nous à vaincre les peurs qui sont nombreuses en ces temps troubles et à ne pas succomber à cette haine qui règne en maître dans la tête et le cœur des hommes.Prière d'espérance

Lorsque Eugène V engagea l'Eglise sur la voie de la Réforme, il participa à la fondation de l'Eglise Conservatrice Aristotélicienne qui s'opposa à celle-ci afin de protéger les acquis de la pensée de Christos tout en cherchant à défendre l'idée d'un compromis qui aboutit à la fondation de la Congrégation de St-Thomas dont il devint le premier recteur.

Citation :
Œuvrons pour un rapprochement des cœurs déchirés et n’attisons pas des troubles déjà fort grands.
Ne portons pas l'opprobre sur les paroles de nos frères et sœurs, quelle que soit leur position, quelle que soit la dureté de leur propos mais faisons en sorte que les mains se tendent et soient saisies. La Congrégation de Saint-Thomas, certes créée dans l'opposition, n'a pas vocation à l'opposition systématique, au contraire, notre but est de participer à l'édification riche et harmonieuse dans sa diversité de notre Eglise. Car le dogme qui sera le nôtre sera le fruit de la réflexion de tous et non pas une agrégation de textes épars. Nous n’avons pas volonté à imposer quoi que ce soit.

Devenu évêque de Limoges, se sentant marginalisé au sein de l'Eglise, il renonça à l'état ecclésiastique, se maria et devint ambassadeur du Poitou.
En bute à l'hostilité croissante d'une nouvelle génération de théologiens qui supportait difficilement que Karel se mêle encore de la vie de l'Eglise, il se vit souvent mis à l'Index. Lassé, épuisé, il meurt à La Trémoille - Fête le 7 mai, patron des prêcheurs.

Intégralité de son hagiographie

Questions

1) A quelle époque Karel vivait-il ?
2) Quelle a été l'une de ses principales actions au cours de sa vie ?
3) Dans quel esprit concevait-il la Congrégation de St-Thomas ?
4) En quoi cet état d'esprit est-il dans la continuité de son action ?
5) Comment finit-il sa vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Pie
Frère Théologien
Frère Théologien
avatar

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : Bourg, Savoie, SRING
Charge dans l'Eglise : Fidèle
Charge au sein de la Congrégation : Frère théologien
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Ven 10 Aoû 2012 - 15:39

1) St Karel a vécu a notre époque et est mort il y a quelques années, il a donc connu l'ère du Concile du Vatican et des troubles du renouveau de la foy.

2) Il est principalement connu pour son rôle en tant qu'ambassadeur de l'Eglise Conservatrice Aristotélicienne puis en tant que fondateur et recteur de la Congrégation de saint Thomas.

3) Il concevait la Congrégation d'abord comme un moyen d'éviter le schisme et de réintégrer l'Eglise romaine afin de défendre Christos à l'intérieur de celle-ci, en cherchant à négocier.

4) La fondation est parfaitement dans la continuité de son action de diplomate. St Karel était en effet avant un homme de dialogue.

5) Rejeté par les nouveaux théologiens, il finit par abandonner sa vie religieuse, céda à l'appel de la chair et mit ses compétences diplomatiques à l'usage du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Sam 11 Aoû 2012 - 16:05

Très bien, passons à notre dernier saint thomiste, St-Abysmo

RESUME DE LA VIE DE SAINT ABYSMO

Citation :
Abysmo (saint), religieux et homme politique franc-comtois (Luxeuil - en Castille, 1454)
Templier, il fut curé et maire de Luxeuil, évêque de Franche-Comté, recteur de l'Université puis cardinal.
Homme pieux et charitable,

Citation :
Tendre la main au plus faible ne l'enrichit pas seul mais nous enrichit également. Car la charité ne se situe pas uniquement au niveau matériel mais elle commence également là où commence l'écoute de l'autre.

partisan des voies moyennes bien qu'hostile personnellement à la Réforme, il fit partie du mouvement conservateur et participa à la Congrégation de St-Thomas avec, comme ligne de conduite, la devise thomiste, inventée par le Père Jerem et qui visait à défendre "l'unité dans la diversité".

Citation :
Tous ceux qui dévouent leur vie à l'Eglise doivent pouvoir faire résonner leurs voix sous les voûtes de Rome. Mais il ne s'agit pas là de la recherche d'un unisson car nos plus beaux chants ne résultent-ils pas d'une grande variété de tons tendant vers une même œuvre ? L'Eglise ne se nourrit que des différentes visions que nous avons pour elle, et cette diversité doit demeurer car elle seule crée la véritable richesse de nos échanges.

Devenu Grand-Aumônier du Temple, il en défendit l'honneur lorsque diverses rumeurs malveillantes circulèrent à propos de ses frères et contribua à faire de l'ordre militaro-religieux l'escorte privilégiée des hommes d'Eglise et des pèlerins avec la volonté de faire des Templiers le fer de lance de l'extension de la religion dans les terres voisines avant de devoir renoncer à son projet devant les oppositions croissantes qu'il suscitait.

Citation :
Il est grand Temps que l'Eglise s'occupe également des fidèles germains, anglois et espagnols...

Il disparut dans les combats contre les Mauresques en Castille - Fête le 02 avril, patron de Luxeuil et de la Garde Pontificale

Intégralité de son hagiographie

Questions

1) Quelle est la particularité du parcours d'Abysmo ?
2) Quel a été le principe religieux qui a guidé toute sa vie de croyant, d'homme d'Eglise et d'homme d'Etat ?
3) Lors de la Réforme, quel point de vue Abysmo a-t-il défendu ? Pourquoi ?
4) Quelle mission voulait-il assigner aux Templiers ?
5) Comment cette idée fut-elle accueillie ?
Revenir en haut Aller en bas
Pie
Frère Théologien
Frère Théologien
avatar

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : Bourg, Savoie, SRING
Charge dans l'Eglise : Fidèle
Charge au sein de la Congrégation : Frère théologien
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Jeu 13 Sep 2012 - 17:35

Bonjour monseigneur. Veuillez me pardonner ma longue absence, je vous rends ma copie rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pie
Frère Théologien
Frère Théologien
avatar

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : Bourg, Savoie, SRING
Charge dans l'Eglise : Fidèle
Charge au sein de la Congrégation : Frère théologien
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Jeu 13 Sep 2012 - 19:35

Je dirais que la particularité que sainct Abysmo a conservé durant toute sa vie, c'est de voir la réflexion comme un prélude à l'action. Il est de ceux pour qui toute vertu est sociale, les joyaux étant faits pour briller devant les hommes plustost que dans la solitude d'une cellule. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il était plus homme de mission que de contemplation ! Les deux types d'hommes sont nécessaires à notre Sainte Eglise et il a choisit de servir l'Eglise par, entre autres, la politique, l'aide envers les miséreux et les blessés, la constitution d'une force militaire pour l'Eglise. Il est bien vrai qu'en ces temps de trouble, le manque d'une saincte armée pour chastier la méchante Genève, Babylone de nos temps, se fait sentir.

Lors de la Réforme, sainct Abysmo ne pouvait accepter que la Tradition de l'Eglise soit détruite par la vague réformiste et rejoint naturellement l'ECA. Là, l'homme de mesure et de dialogue fit tout pour trouver un compromis et une réconciliation avec Rome. C'est ainsi que, lui qui mettait un point d'honneur à ce que les vertus resplendissent en plein jour, incarna dans cette même lumière diurne la devise de la Congrégation : "l'unité dans la diversité".

Sainct Abysmo voyait dans le Temple l'épée et le bouclier de notre Mère l'Eglise. Une épée aiguisée à la vérité du Magistère pour trancher les têtes de l'erreur et du Sans-Nom en délivrant l'Eglise de ses persécuteurs ; Un bouclier de vertu et d'abnégation pour la protection des pèlerins et des clercs qui n'ont pas le droit de répandre le sang. Malheureusement, les puissants seigneurs goûtaient peu de voir sur leurs terres une armée qui ne leur fasse pas allégeance et notre sainct préféra jouer la carte de l'apaisement pour éviter un conflit qui ferait tort à l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Jeu 13 Sep 2012 - 20:46

Monseigneur Jerem écouta avec attention les réponses de Pie. La précision de ses réponses l'impressionna

Mon frère, vos réponses sont d'une précision dont j'aurais été moi-même incapable; vous semblez avoir vraiment bien étudié la vie et l'oeuvre de St-Abysmo et j'avoue avoir appris en vous écoutant. Cela est un plaisir pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Pie
Frère Théologien
Frère Théologien
avatar

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : Bourg, Savoie, SRING
Charge dans l'Eglise : Fidèle
Charge au sein de la Congrégation : Frère théologien
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Lun 17 Sep 2012 - 19:54

C'est à moi de vous remercier, monseigneur, de prendre sur votre temps celui de me faire mon séminaire, en dépit de mes absences régulières. C'est que le temps libre que me laissent mes quelques vaches, ma petite boucherie et mon potager est très vite pris par l'université...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Lun 17 Sep 2012 - 21:30

Au contraire, vous me donnez l'occasion de passer dans cette abbaye bien déserte.
Revenir en haut Aller en bas
Pie
Frère Théologien
Frère Théologien
avatar

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : Bourg, Savoie, SRING
Charge dans l'Eglise : Fidèle
Charge au sein de la Congrégation : Frère théologien
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Mar 18 Sep 2012 - 16:24

Si le pauvre élève que je suis vous satisfait, monseigneur, c'est le principal. A quel niveau en suis-je dans la poursuite du séminaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Mar 18 Sep 2012 - 19:34

Hé bien avec Abysmo, nous en avons terminé. Je vais pouvoir vous faire prêter le serment thomiste.
Revenir en haut Aller en bas
Pie
Frère Théologien
Frère Théologien
avatar

Masculin Nombre de messages : 34
Localisation : Bourg, Savoie, SRING
Charge dans l'Eglise : Fidèle
Charge au sein de la Congrégation : Frère théologien
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   Mer 19 Sep 2012 - 20:10

Avec plaisir ! Je vous écoute, monseigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Séminaire de Pie   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Séminaire de Pie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Inscription au séminaire médical
» Informations sur le séminaire médical Lescurien
» Présentation et inscription au séminaire
» Statuts du séminaire (à approuver par les étudiants)
» Inscription au séminaire théologique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONGREGATION DE SAINT THOMAS :: ARCHIVES GENERALES :: BÂTIMENT SAINT ABYSMO :: Archives des prestations de serment-
Sauter vers: