AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Messe Thomiste - Aurillac 05/10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Messe Thomiste - Aurillac 05/10   Mar 5 Oct 2010 - 1:16

Henri du Vergier de la Rochejaquelein s'étant longuement prépapré entra dans la nef de l'Eglise d'Aurillac et en silence, alluma les bougies qui illuminaient l'édifice.

Le prêtre accueillait les bons fidèles, les saluant et leur adressant de chaleureuses paroles de bienvenue.

Lorsque l'église fut assez remplie et l'heure venue, le prêtre commença la messe.

Mes chers enfants, bienvenu dans la maison du Seigneur.

Nous sommes réunis pour montrer à Dieu notre amour pour lui, et notre attachement à Christos, Aristote, et leurs enseignements.


Notre bonne duchesse, poussée par les évènements et la félonie angevine a décidé de la levée et de l'envoie d'une armée en Touraine afin de protéger nos amis de la cruauté et de la barbarie de la clique des Penthièvres et des brigands de leur coterie.

Ces fils du démon, serviteurs du Sans-Nom ont voulut se séparer de l'Eglise Aristotélicienne de la même manière qu'ils bafouent depuis trop longtemps la couronne, le royaume, et qu'ils insultent les titres qu'ils s'accaparent à force de magouilles et de menaces, établissant une réelle dictature séparatiste sur ce beau territoire du Royaume de France qu'est l'Anjou.

Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs, merci à vous de vous être déplacés jusqu’ici, afin qu’ensemble nous prions Christos pour le succès de nos armées si elles venaient à être contraintes de répondre par la force à la barbarie angevine.

Commençons d’abord par purifier notre âme en demandant pardon au Très Haut, des pêchés que nous avons pu faire ces derniers jours. N’oubliez pas que si l’erreur est humaine, vous devez régulièrement demandé pardon pour celles que vous êtes amenés à faire.

Vous pouvez m'accompagner en priant en latin, pour ceux qui sont attachés aux traditions, ou en langue vulgaire pour les modernistes.


Citation :

Confiteor Deo omnipoténti, et omnes sanctis et vobis, fratres, quam peccávi nimis cogitatióne, verbo et ópere.
Mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.
Ideo precor omnes Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.
Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimíssis peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam.
Amen.

Citation :
Je confesse à Dieu Tout-Puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes frères, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action.
C'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
C'est pourquoi je supplie tous les Saints, et vous, mes frères, de prier pour moi le Créateur notre Dieu. Que le Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde, qu'il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle.
Amen.

Je souhaite maintenant vous inviter réciter avec moi un cantique que je trouve de circonstance.


Citation :

Cantique au Très-Haut

Rendons grâce au Très-Haut

En Lui, tout fut créé, dans le ciel et sur terre.
Car le moteur du monde écartant le néant
De la Sainte Parole, nous faisant légataire
Nous a prédestinés a être ses enfants

Le peuple d’Oanylone céda à la folie,
Et tous renonçant à l'amour d'eux-mêmes,
Impies jusqu'à mourir à force d’acédie
Aux côtés du Sans Nom reçurent l’anathème
Alors sa colère est venue et Il leur a offert
Par la voie du Pardon de trouver le salut
Épargnant les Vertueux dans un destin solaire
Jetant les corrompus dans la lune, reclus

Mais Son Amour s'étend de royaume en royaume
Dieu a su éveiller nos esprits sous nos heaumes
Comme Il nous l’a promis depuis les temps anciens
Au travers du prophète, par la bouche des saints

Dispersant les ténèbres au dessus d’Oanylone
Renversant les imbus de leurs superbes trônes
En déployant la force de son bras divin
Il élève les humbles, comble les crève-la-faim,
Renvoie les riches impies repartir les mains vides
Et secours la vertu dont la force impavide
À la face des peuples chante pour qu’on bénisse
Aristote le Sage, qui fût notre Prophète
Lumière qui nous révèle à sa pensée parfaite
Et, qu'au nom de Christos tout les genoux fléchissent.


Maintenant que nos âmes sont lavées, affirmons notre foi envers le Très-Haut en récitant le credo. Répétez après moi :





Après le crédo, le père Henri du Vergier de la Rochejaquelein continua avec un psaume :

Mes chers Fidèles, je vais continuer en vous lisant le Psaume contre les Païens .



Citation :
1 Le Très-Haut s'élève devant la communauté aristotélicienne, il juge au milieu des fidèles.
2 Il questionna : « Combien de temps encore défendrez-vous avec iniquité les faibles contre les impies ? »
3 Il asséna : « Défendez le faible, l'orphelin, le misérable et rendez justice aux pauvres. »
4 « Sauvez le faible et l'indigent de la main des impies. »
5 « S'ils ne veulent pas comprendre, s'ils ne veulent pas entendre, les fondations de l'humanité vacilleront et les Hommes avanceront dans les ténèbres. »
6 Ainsi, j'expliquais : « Dieu a créé les Hommes, ils sont tous Ses enfants. »
7 « Pourtant comme chaque Homme, ils mourront, et, comme tous les puissants ils tomberont. »
8 « Lève-toi, ô Très Haut, juge la terre car tous les Hommes t'appartiennent ! »




Pour poursuivre notre communion avec le seigneur dans cet acte de foi contre la vilénie, nous allons poursuivre avec une lecture d'un passage de la vie d'Aristote.

La vita d'Aristote, Livre Ier, chapitre II - la révélation

Citation :
Un jour le jeune Aristote, âgé seulement de cinq ans, voulu s'asseoir près du temple du faux dieu Apollon dans sa ville de Stagire. Le temple était sur une petite colline à l'extrémité est de la ville. L'enfant aimait regarder les hautes colonnes de pierre blanche se découpant dans l'azur du ciel.

Alors qu'il s'approchait des marches du temple il s'arrêta, comme immobilisé par une force invisible. Ne comprenant pas ce qui ce passait, il se retourna vers la ville pour appeller sa mère Phaetis, qui était à quelque distance de là. Mais ses lèvres ne produisirent aucun son.
La terreur commencait à inonder son âme, quand un roulement de tonnerre gronda au dessus du temple du faux dieu. Un éclair vint le frapper en son centre et il s'écroula aux pieds de l'enfant.
Puis une voix puissante qui faisait frémir les cieux retentie dans l'esprit d'Aristote; elle disait: "Voilà ce que ma puissance réserve aux idoles qui se font honorer comme des dieux. Cherche le Très-Haut, cherche la Vérité et la Beauté, car un jour viendra celui qui restaurera tout".

Cette lecture nous fait comprendre plusieurs choses tout d'abord, dans le passage que vous venez d'entendre, le Très-Haut donne un exemple à celui qui deviendra le prophète annonçant la venue du Messie. Quand le temple s'effondra à ses pieds, le jeune Aristote remet en question la structure divine qu'il tenait alors pour vérité. Le Très-Haut annonce d'ailleurs la venu de Christos, le Messie, celui qui bâtira l'Eglise et sera l'intermédiaire entre les humains et notre Père.

La puissance de Dieu n'a d'égal que son amour pour ses enfants, nous. S'il a, ce jour-là, détruit le temple, c'est aussi par amour afin de ramener les hommes à la vérité divine. Mes enfants, cherchez cette Vérité Divine, acceptez notre statut d'enfants du Très-Haut tel que notre Père l'a voulu et tel que Christos nous l'a rappelé. Aimer le Très-Haut et croire en son Église, voilà toute la magnificence de l'Aristotélicien.

Nous allons passer à la communion propre dite.





Je vous souhaite maintenant d'aller en paix. Puissiez-vous, vous montrer vertueux et fidèles aux enseignements de Christos et d'Aristote, dans l'amour de Dieu.

N'oubliez pas qu'il y a deux messes par semaine, le dimanche de 10 à 12h et le mercredi de 19 à 21h
Revenir en haut Aller en bas
 
Messe Thomiste - Aurillac 05/10
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Messe d'adieu à notre frère Anatol
» Messe d'adieu à notre soeur Audra.
» [RP]Messe du mardi soir - par Enosh de Noirlac..
» Messe de Consécration
» Une messe pour le repos d'une âme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CONGREGATION DE SAINT THOMAS :: ABBAYE THOMISTE DE CLERMONT :: BIBLIOTHÈQUE ABBATIALE :: Liturgie-
Sauter vers: